jeudi, 04 juillet 2024 12:58

Congé de longue maladie et congé de grave maladie : du changement à partir du 1er septembre 2024

Évaluer cet élément
(0 Votes)

maladieL'accord prévoyance pour les agents publics de l’État, signé le 20 octobre 2023 par l'UNSA Fonction Publique, est mis en œuvre progressivement. Dans ce cadre, un décret paru le 29 juin améliore la prévoyance statutaire des fonctionnaires et agents contractuels de l’État pour certains congés de santé. Il s'applique à partir du 1er septembre 2024.

 

Congé de longue maladie (CLM)

  • Le CLM, d’une durée de trois ans, concerne les fonctionnaires. Sa prise en charge statutaire est améliorée à partir du 1er septembre 2024 :
  • La première année, le fonctionnaire percevra 100% de son traitement indiciaire et 33 % de ses primes et indemnités à caractère pérenne.
  • Les deuxième et troisième années, le fonctionnaire percevra 60% du traitement indiciaire et des primes et indemnités à caractère pérenne (au lieu de 50 % du traitement indiciaire).

 

Congé de grave maladie (CGM)

  • Le congé de grave maladie, pour les agents contractuels, est d’une durée maximum de trois ans. Sa prise en charge statutaire est améliorée à partir du 1er septembre 2024 :
  • Il sera accessible dès 4 mois d’ancienneté (quels que soient les contrats, les ministères ou le versant).
  • La première année, l’agent percevra 100% du traitement et 33 % de ses primes et indemnités à caractère pérenne.
  • Les deuxième et troisième années, l’agent percevra 60% du traitement et des primes et indemnités à caractère pérenne.

 

Congé de maladie ordinaire pour les agents contractuels

Comme le CGM, sa prise en charge statutaire est améliorée à partir du 1er septembre 2024 :

Si l’ancienneté de l’agent contractuel est supérieure à 4 mois : il percevra 3 mois à plein traitement puis 9 mois à demi traitement. Cette évolution supprime les précédentes règles d’ancienneté et rapproche les droits des agents contractuels de ceux des fonctionnaires.

Tous les contrats courts réalisés dans la Fonction Publique sont comptabilisés pour l’ancienneté, sans condition de durée ni de continuité.

 

Subrogation pour les agents contractuels

Elle sera mise en place à partir du 1er juillet 2025. La subrogation intervient lorsqu’un agent est en congé maladie, maternité ou accident du travail. L’employeur perçoit pour son compte ses indemnités journalières (IJ) versées par la Sécurité sociale. En contrepartie, l’employeur maintient le salaire à hauteur des dispositions statutaires.

 

L'UNSA Fonction Publique revendiquait la subrogation depuis de longues années.

 

Une étape dans l'application de l'accord

L'accord sur la prévoyance signé par l'UNSA Fonction Publique avec cinq autres organisations syndicales (FSU, CFDT, CGT, CGC et Solidaires ) entre en vigueur progressivement.

 

Ces améliorations statutaires seront complétées par une offre de Protection Sociale Complémentaire en prévoyance, facultative, proposée à tous les agents, dans chaque ministère, simultanément avec l'offre sur la santé.

 

D'ores et déjà, l'UNSA Fonction Publique insiste pour que tous les agents la souscrivent.

 

Lu 451 fois

Laissez un avis ou posez une question

Avant de déposer un avis ou poser une question, merci de consulter la charte "Avis et Questions" en cliquant sur le menu en bas de cette page.
En déposant un avis ou une question, vous acceptez nos conditions générales.
Vos avis pourront être utilisés de façon anonyme à des fins d'information. Vos données sont conservées 6 mois à compter de la date de dépose.
Elles ne seront jamais utilisées à des fins commerciales.